www.commune-de- pouilley-francais.fr    
Site officiel de la commune de Pouilley-Français
 
Histoire
 
Aux dires de « certains », Pouilley-Français ne connaît pas, au cours des années, d’événements historiques, cependant, des familles vivent depuis des siècles dans ce village. Des historiens, qui ont fait des recherches sur l’histoire de la Franche-Comté, parlent de Pouilley-Français...
 
 
 
 
.
 
 
Au contraire de bien des villages qui, pour des raisons historiques ou géographiques, vivent ramassés au pied de leur église, Pouilley-Français prend ses aises. Il éparpille ses maisons dans une campagne largement ouverte, au relief doux avec une altitude moyenne de 281 mètres, dégage une large place autour de l'église et multiplie sans plan le nombre de ses rues. L'artère qui traverse le nord de la localité est très longue, rectiligne, elle relie les deux édifices publics, l'église et la Maison Commune qui s'élèvent à ses extrémités, face à face, mais curieusement éloignées.
 
 
.
 
 
      La médaille de Sainte-Hélène, créée par Napoléon III, récompense les 405 000 soldats encore vivants en 1857, qui ont combattu aux côtés de Napoléon Ier pendant les guerres de 1792 à 1815.
 C’est ainsi que quatre citoyens de Pouilley-Français sont décorés de la médaille de Sainte-Hélène :
 
 
 
 
 
 
En 1906, la récapitulation générale de la superficie des différentes parties du territoire est la suivante :
Terres labourables (en culture, en jachère, en prairies artificielles ou en prairies temporaires) : 240 ha 48 a - Prés naturels : 142 ha 48 a - Vignes : 6 ha 10 a - Cultures diverses : 8 ha 94 a - Bois et forêts : 130 ha - Territoire non compris dans les catégories ci-dessus : 78 ha, soit 599 ha 06a.Le recensement de l’agriculture de l’année 1929
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le patronyme est le nom de famille transmis par le père, le matronyme est celui transmis par la mère.
 
L’onomastique est le nom de la science qui étudie l’origine des noms propres. L’origine des patronymes français remonte